Apprenti en menuiserie

Lettre d'information enseignement supérieur et recherche en Pays de la Loire.

Le Centre Michel Serres au Cnam Pays de la Loire

Cliquez pour agrandirDes locaux adaptés à ces nouvelles approches pédagogiques qui font appel à l’intelligence collective. © Cnam des Pays de la Loire

Après Paris, le Centre Michel Serres a ouvert ses portes en mars dernier dans les locaux du Cnam Pays de la Loire. Le premier en région. Son concept : proposer à des étudiants issus de toutes les disciplines, d'intégrer un semestre en stage professionnel ou un master sur deux ans, reposant sur trois principes : l’interdisciplinarité, la pédagogie par projet et les relations au monde socio-économique.

« Cela a été un vrai choc, professionnel et émotionnel. J’étais face à un groupe d’étudiants multidisciplinaire qui avaient des questionnements différents. Il y avait une approche de formation systémique et globale que je n’avais jamais expérimentée auparavant. Lors de la restitution du groupe dans lequel j’étais intervenue, j’ai été sidérée par la qualité du travail fourni et par son aspect novateur. » Laurence Van Asten, directrice de la formation et de l’innovation au Cnam des Pays de la Loire, témoigne de son intervention en 2016 auprès d’étudiants du premier Centre Michel Serres, créé en 2013 dans le cadre de la ComUe parisienne Hesam Université, dans les locaux des Arts et Métiers Paris.
Convaincue par cette nouvelle approche pédagogique, elle a souhaité s'inspirer de ce modèle, pour ouvrir en mars dernier une antenne au Cnam Pays de la Loire. La première en région.
Séduite par le caractère innovant du projet, la Région des Pays de la Loire a financé l’aménagement des locaux (plus de 25 000 euros) pour les adapter à ces nouvelles approches pédagogiques qui font appel à l’intelligence collective.

Décloisonner les mondes académiques et professionnels


La formation s’adresse aux étudiants de toutes les disciplines. « Ils peuvent intégrer en alternance le master du Cnam "Innovation, entreprise et société - parcours Innovation, prospective et disruption", spécifique au Centre Michel Serres », poursuit Laurence Van Asten. « Parcours au sein duquel un semestre  de projet d'innovation interdisciplinaire sera réalisé pendant six mois. Il s'agit d'un groupe de huit ou dix étudiants issus de diverses disciplines, ils travaillent sur une commande spécifique d’une entreprise ou d’une collectivité, avec l’objectif de créer une solution innovante ou de prospective, qui va répondre à une problématique de territoire, environnementale ou de santé publique ».
Ici, pas de cours magistraux mais une approche pédagogique par projet. L’idée étant de susciter par le mélange des disciplines, des dynamiques d’innovation de rupture, en décloisonnant les mondes académiques et professionnels. « C’est la problématique du projet qui va permettre aux étudiants d’aller mobiliser les savoirs et les compétences nécessaires. »

« Un outil de développement pour les territoires »

Un premier groupe de huit étudiants d’horizons différents a pu expérimenter cette nouvelle approche pédagogique de mars à juillet derniers dans le cadre de leur stage de master 2. La problématique ? Réinventer la Poste dans les territoires ruraux.
« Ce premier groupe nous a permis de transférer les compétences du Centre Michel Serres de Paris à Nantes et nous a confortés dans l’idée que c’est un outil extrêmement puissant au service du territoire et des organisations », confie Laurence Van Asten. « Nous sommes absolument convaincus que ce type de pédagogie, encore rare en France, est amené à se développer de façon considérable. C’est à la fois un outil d’apprentissage pertinent pour les apprenants, et un outil de développement pour les territoires. Mais si nous l’avons fait ici en Pays de la Loire, c’est parce que le territoire est extrêmement innovant tant dans la transition économique, sociétale ou environnementale. »

Recherche entreprises et étudiants

« J’ai effectué ici mon stage de fin d’études », témoigne Cherif Aoumer, étudiant en master 2 à l’École nationale supérieure en génie des systèmes et de l’innovation de l’Université de Lorraine. « J’ai beaucoup apprécié le concept. Nous formions un groupe de sept étudiants de disciplines différentes : géographie, psychologie, sciences politiques, économie et management de l’innovation. La rencontre de tous ces profils a été passionnante et a donné des choses merveilleuses auxquelles je n’aurais jamais pensé, avec ma formation d’ingénieur urbaniste. Et puis nous disposions d’un espace magnifique, très ouvert, propice à ce travail multidisciplinaire. »
Après cette première phase d’expérimentation, la première promotion de master fera sa rentrée en novembre 2018. « Pour l’heure, nous recherchons des entreprises pour accueillir des étudiants en alternance et des étudiants qui ont envie de vivre une expérience atypique et de travail en équipe pluridisciplinaire », glisse Laurence Van Asten. L’appel est lancé !

Pour en savoir plus : www.cnam-paysdelaloire.fr

libre expression

Pour en savoir plus sur le point de vue des groupes politiques du Conseil régional :

à votre écoute

    infos pratiques

    Apprenti en menuiserie

    lettres d’information de la région des pays de la loire

    Newsletter TRANSPORTS

    TRANSPORT

    Newsletter CULTURE

    CULTURE

    Newsletter ENTREPRISES

    ENTREPRISES

    Newsletter EMPLOI, APPRENTISSAGE ET FORMATION PROFESSIONNELLE

    EMPLOI

    Newsletter ÉDUCATION

    EDUCATION

    Newsletter MA RÉGION

    S'abonner à la newsletter Pays de la Loire

    Newsletter ENSEIGNEMENT SUPERIEUR et RECHERCHE

    ENSEIGNEMENT

    Newsletter INTERNATIONAL

    INTERNATIONAL

    Gardez le fil